Bio

Présentation des artistes

…à propos de Guillaume Giraud et Agnès Ravaux

Guillaume, après avoir accompagné la troupe du « Théâtre du Sablier », dirigé par Prosper Diss, dans le spectacle « Brassens et la Femme » en 2004, créé avec la troupe Tapatoudi « Lapointe d’Amour de Boby » en 2005, adapté et joué la comédie musicale « l’Homme de la Mancha » en 2006, Guillaume Giraud se consacre aujourd’hui avec Agnès au répertoire de Barbara.

Egalement auteur, compositeur, interprète

Agnès, est une femme qui chante, une femme qui aime … Barbara, c’était une évidence. Il était temps pour elle, après avoir chanté les plus grands, de partager cette passion, de la chanter… pour Vous.
Jamais elle ne se prend pour Barbara, jamais elle ne l’imite. Dans un profond respect, elle la remet en scène avec à ses côtés les notes précises et brusquement exaltées du pianiste qui l’accompagne dans ce duo.

Ces deux artistes évoluent dans un univers intimiste, confidentiel qu’ils interprètent avec justesse et nous transmettent cette émotion débordante avec la même retenue.

Rencontre avec Agnès Ravaux

« intimement Barbara »

C’est un spectacle musical (duo piano-voix) dans lequel j’interprète une vingtaine de chansons de Barbara, accompagnée par le pianiste Guillaume Giraud.
Un tour de chants que nous avons construit à deux, le pianiste et moi-même, dans lequel on retrouve des chansons connues mais également d’autres…moins connues.
C’est un spectacle intimiste, confidentiel. Un spectacle que l’on voulait fidèle et sincère…
Une mise en scène épurée, dans un décor en clair-obscur. Un partage avec le public… juste un moment, pour se souvenir…

« de l’Ecluse à la Scène »

Ce spectacle rend hommage à Barbara, et tout particulièrement à ses débuts, lorsqu’elle chantait les chansons des autres au Cabaret de l’Ecluse.
On redécouvre avec émotions et grand plaisir les textes sublimes des contemporains de l’époque, pour certains peu connus mais des textes toujours bien sélectionnés pour leur drôlerie et leur tendre réalisme, quelques chansons du Grand Jacques, des duos finement amenés sur des chansons de Brassens

…pour arriver en fin de spectacle aux plus belles chansons signées… Barbara

…à propos d’Agnès …pourquoi Barbara ?

… «  Il est bon de parvenir à faire un bout de chemin avec la passion qui vous a toujours tenaillée. Chanter…a toujours fait partie de ma vie
Lâcher tout, pour quelque chose de puissant, ne m’a jamais fait peur Aller vers de belles rencontres m’a toujours habité
Ne pas s’endormir…et croire en sa route »

« Ecouter Barbara c’est entendre la précision du mot choisi, le mot parfois qui dérange mais qui nous touche au cœur, pour alors nous réconforter, pour nous dire que nous sommes tous, concernés.
Le grand talent de Barbara est de nous raconter le mal de vivre, la solitude et l’intolérable qui nous entourent, mais aussi les joies, la beauté et l’amour, sous forme d’histoires portées par des mélodies enveloppantes, des images, des respirations, des silences…
Au fur et à mesure, sur le cheminement de ma route, ses chansons prenaient des résonances plus riches encore.
Elles entraient en écho avec mes moments de joies et de tristesses…comme un soutien ».

« Chanter Barbara m’est apparu comme une évidence ».

Habitée par la puissance des mots, se souvenant de ses propres maux, Agnès va oser « marcher sur les pas » de la Grande Dame.
L’envie la tenaille mais la pudeur et le respect la freinent. La rencontre artistique avec le pianiste Guillaume Giraud lui offre une réponse immédiate.
Une passion partagée, une grande sensibilité, une écoute parfaite, un grand talent…la confiance est là.

« il nous faut partager cette grande aventure ».

Je suis sensible aux choses murmurées et le grand talent de Barbara est de nous amener une vérité abrupte avec des mots de soies et de velours.
J’aime son œuvre, j’aime l’exactitude de ses mots et sa grande poésie pour nous raconter…des histoires qui nous concernent tous, dans lesquelles chacun de nous se retrouve.
J’aime sa voix à la limite de la rupture.

Au fur et à mesure que je l’ai écoutée, ses chansons prenaient des résonances plus riches.
Elles entraient en écho avec mes moments gais, mes moments tristes, mes moments de bonheurs et mes moments d’épreuves.
J’aime cette idée de «  femme chantante  », dont elle se définissait. Sa folle passion, sa volonté de chanter, sa ténacité sans jamais avoir fait de concession aucune, son intransigeance.
Barbara laisse une signature vocale unique.